Décrocher un stage en France relève parfois du parcours du combattant mais lorsqu’il s’agit d’en trouver un à l’étranger, on aurait l’impression que c’est tout simplement impossible.

Et pourtant, découvrir la vie professionnelle hors de nos frontières, se faire la main dans une entreprise à l’étranger est quelque chose de très réalisable.

Mais comment aborder la question sereinement ? Quels sont les premiers pas à franchir ? Quelles difficultés allez-vous rencontrer et comment leur faire face ?

De l’anticipation

C’est sûrement la règle d’or pour ce qui concerne les stages et notamment ceux qui sont à l’étranger.

Vous devez bien préparer votre départ.

Comment ?

  • En choisissant votre pays de façon réfléchie, c’est-à-dire en fonction de vos affinités et des possibles opportunités professionnelles (et non parce que vous avez toujours voulu découvrir telle culture ou telle ville).
  • En cherchant votre stage
  • En vous renseignant sur l’entreprise visée
  • En vous renseignant sur les transports, les possibilités de logement, le coût de la vie
  • En obtenant un visa si besoin.

Tout cela nécessite une excellente organisation ainsi qu’une bonne logistique.

Commencez au moins 6 mois à l’avance pour entamer toutes vos démarches et cela demeure encore un minimum.

N’hésitez pas à vous confectionner un planning semaine par semaine, mois par mois pour repérer les points essentiels à réaliser.

Où partir ?

Le choix du pays et de la langue

Il existe 196 pays dans le monde où vous pouvez effectuer votre stage, un choix certes vaste même si certaines destinations sont d’office à oublier pour raisons politiques ou de sécurité.

Beaucoup d’étudiants sélectionnent le pays en fonction d’une langue qu’ils connaissent déjà et il est vrai que cette expérience à l’étranger va booster leur niveau de langue : en effet, vous allez devoir évoluer en milieu professionnel, c’est-à-dire qu’il faudra parler, réagir, prendre des décisions dans une autre langue, écrire des mails, assister à des réunions, etc.

Choisissez le pays en fonction d’une langue que vous maitrisez parfaitement et dans laquelle vous vous sentez à l’aise.

 

Où s’adresser ?

Pour éviter de paniquer et de partir dans toutes les directions, vous devez concentrer vos efforts sur le choix de l’entreprise.

Un premier réflexe est de contacter le bureau d’accueil international ou encore le bureau des stages de votre université ou de votre établissement.

En effet, il arrive souvent que certaines écoles ou facs signent des partenariats avec des entreprises basées à l’étranger et elles conservent dans leurs archives la liste des stages effectués par les anciens étudiants.

C’est une excellente solution pour bénéficier d’un réseau compétent d’entreprises.

Pour ceux qui veulent travailler dans une entreprise française à l’étranger, il faut que les grands groupes et de nombreuses entreprises ont des filiales ou des bureaux implantés hors de l’Hexagone.

N’hésitez pas à les solliciter directement pour obtenir un stage à l’étranger.

La plupart de ces entreprises se trouvent auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie française de chaque pays.

Une difficulté majeure : se faire connaître

Bien entendu, si vous chercher un stage à l’étranger, la principale difficulté va être de contacter cette entreprise et surtout de vous faire connaître d’elle.

Tout commence par la fameuse lettre de motivation et votre CV.

Ne pensez pas qu’il suffit de traduire votre CV français en anglais, allemand ou espagnol car chaque pays a ses spécificité au niveau des diplômes surtout. Ecrivez l’intitulé des diplômes ne français à côté de la version traduite.

Si vous désirez vous assurer une rédaction parfaite de votre lettre et CV, pourquoi ne pas contacter une agence extérieure ou une association indépendante qui proposera des services pour vous aider. Une option coûteuse selon le pays choisi mais qui peut s’avérer payante pour vous.

A lire aussi notre article sur comment décrocher un job d’été.

About The Author Alain Manoukian

comments (0)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>