« Croire que le temps nous stresse est plus acceptable que de penser que nous décidons de nous laisser stresser par le temps. »

Savoir dire « oui », apprendre à dire « non ».

Le temps a changé, on dit qu’il s’accélère. Sa pression s’exerce sans arrêt sur chacun de nous. Il n’est donc pas étonnant de voir s’accroître les demandes de formation dans la gestion du temps. Il est vrai que savoir gérer son temps, c’est savoir gérer sa vie, se positionner. Savoir à quoi dire « oui » et surtout à quoi dire « non » figure parmi les compétences essentielles du manager. Savoir dire « non », cela s’apprend. On l’enseigne dans les formations et en étant accompagné par un coach.

Voici le cas d’un manager qui était sans cesse débordé. Il ne savait pas qu’il était possible de dire « non » et de garder en même temps de bonnes relations avec son entourage. Chaque fois qu’on le sollicitait, il disait « oui » parce qu’étant par nature sympathique, voulant être gentil, il était enclin à faire la chose demandée à la place de son collaborateur.

Ce peut être un atout dans certaines circonstances, mais dans de telles situations, cet avantage était moins que secondaire. C’était devenu un frein à sa progression et à sa réussite. Ce manager n’avait jamais été conscient de son défaut. Lors de notre première rencontre, il nous dit : « Mais je suis comme ça ! J’ai toujours été comme ça ! C’est ma nature. C’est tout ! ». Formulé ainsi, il était évident qu’il ne pouvait pas faire autrement que de dire toujours « oui ». Il prit conscience de ce qui lui apparaissait maintenant comme un problème à gérer mais ne voyait pas, ne croyait pas pouvoir y changer quoi que ce soit.

Cela lui semblait normal, c’était sa manière naturelle de s’entendre avec les gens de son équipe, une manière qui, bien sûr, avait un rapport avec son histoire personnelle. Quelque part dans son passé, il était arrivé à la conclusion inconsciente que s’il disait « non », on ne l’aimerait pas !
Devenu adulte, cela s’est transformé en une conviction selon laquelle « Si je refuse une demande (si j’ose dire “non’’), je ne serais pas reconnu ». Le verbe « aimer » de son enfance avait fini par signifier « être reconnu ». Dans notre travail de coaching, nous ne fouillons pas le passé, nous évitons de revenir sur l’enfance, mais cela ne nous empêche pas d’entendre ce que l’on nous dit dans les séances. Notre travail se déroule exclusivement dans le présent et le futur. Notre mission, dans un tel exemple, consiste à aider la personne à prendre conscience des filtres, des barrières mentales qui donnent au fait de dire « non » une représentation fausse. C’est ce que nous avons fait avec notre client. Qu’il s’autorise à dire « non » tout en étant estimé par son équipe.

Notre rôle consiste à apporter un autre regard pour provoquer une prise de conscience de la personne sur son comportement et sur les conséquences qu’il peut avoir dans son rôle de manager ou de dirigeant, de façon qu’elle puisse changer sa manière d’agir et dans le cas cité en exemple qu’elle ose refuser en se sentant à l’aise.

Extrait du livre « Être un manager responsable », d’Alain MANOUKIAN, coach professionnel MySuccess

Consultez son profil MySuccess !

Commandez son livre « Être un manager responsable » sur Amazon ! 

10.0 10

Noter l'article

Savoir dire « Non », cela s’apprend !

5
Article10.0
Reader Rating: ( 4 votes ) 2.7

About The Author Axel Manoukian

comments (0)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>