Lorsqu’on a fait un mauvais premier choix, lorsque l’on se rend compte que notre orientation n’est pas celle que l’on souhaitait réellement, est-il possible de réorienter ? Est-ce une décision efficace ?

 Remédier à l’échec

L’important, quand on a fait un mauvais choix, est de se confronter à la réalité. Après avoir réfléchi aux vraies raisons de votre échec et après vous être renseigné sur les éventuelles orientations possibles, vous devez passer à l’action.

Il faut savoir que certains établissements proposent des journées d’immersion pour vous imprégner de l’atmosphère et de l’esprit, c’est une excellente opportunité qui aide à mesurer la motivation de chacun. Il ne faut surtout pas hésiter à aller à la rencontre de professionnels qui sortent de formations spécifiques et tenter de comprendre leur quotidien. Plus vous aurez ciblé votre futur métier, plus vous pourrez rencontrer les professionnels qui vous correspondent afin de découvrir l’envers du décor.

 Avoir un projet professionnel

Pour bien se réorienter après un mauvais choix scolaire ou universitaire, il faut apprendre à se connaître et à gérer ses attentes et ses envies en fonction de ses compétences. S’il y a réorientation, c’est qu’il existe un problème quelque part ou des lacunes qui surviennent.

Le mieux, pour bien comprendre tout cela, est de définir un projet professionnel réaliste : c’est un document que vous établissez vous-même, en toute tranquillité et dans lequel vous allez être totalement transparent et honnête avec vous-même. Notez vos expériences passées, vos qualités mais aussi vos défauts, vos attentes, le métier ou le domaine dans lequel vous souhaitez évoluer, les éventuelles entreprises qui vous intéressent ou qui vous motivent, etc.

 Savoir rebondir

Décider de se réorienter, c’est également admettre que vous n’avez pas su faire le bon choix, c’est faire acte de maturité et trouver l’opportunité inédite de rebondir. Savoir tirer les leçons de son échec, voici une des clefs qui aide à avancer et à se remettre sur les (bons) rails. La réorientation n’est pas un échec, c’est une seconde chance qu’il faut savoir saisir, elle permet de mieux se positionner sur son avenir professionnel.

N’hésitez pas à participer également aux journées portes ouvertes qu’organisent certains établissements, allez à la rencontre des professionnels, demandez des conseils auprès de vos amis, de vos anciens professeurs. Plus vous serez curieux, plus vous trouverez la motivation de rebondir et plus vous affinerez votre choix.

Et pour ceux qui demeurent dans le flou, pourquoi ne pas prendre une voie différente momentanément en suivant une formation, en voyageant à l’étranger (idéal pour parfaire votre maîtrise de la langue), pour découvrir d’autres opportunités ou tout simplement en commençant à travailler ?

 Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo paulmysuccess

Pour aller plus loin

Coaching étudiant

Orientation – trouve ta voie

About The Author Alain Manoukian

comments (0)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>