Lorsque vous vous apprêtez à passer un entretien d’embauche, tous les aspects de votre préparation sont importants.

Vous commencez par réfléchir à ce que vous allez dire, comment vous allez développer votre plan, anticiper les questions de votre recruteur, soigner votre look, votre débit de paroles, faire très attention à votre langage corporel.

Puis, dans un second temps, vous allez aussi faire attention à ne pas négliger la partie post-entretien : c’est-à-dire que vous faire très attention à relancer convenablement votre recruteur pour vous rappeler à son bon souvenir et savoir en est le processus de recrutement.

Vous pensez avoir fait le tour de la question ? Hélas non, car vous avez manqué une étape : la présélection.

f

Une étape cruciale pour le recrutement

La présélection vous permet d’obtenir (ou non) un entretien en face-à-face avec un recruteur, il est donc essentiel de faire bonne impression.

Cet entretien est habituellement téléphonique mais les entretiens vidéos se développent de plus en plus, notamment grâce aux logiciels de communication via Internet comme Skype.

Après un premier tri dans les Cv, le recruteur opère une seconde sélection via un entretien de présélection.

C’est à cet instant-ci qu’il va écrémer un maximum pour ne retenir qu’une « short list » de candidats potentiels.

Les principales questions de cette présélection sont assez classiques à ce stade de recrutement : vous allez pouvoir évoquer les raisons qui vous ont poussé à postuler, définir votre intérêt pour l’entreprise, indiquer votre mobilité géographique.

Pour le recruteur, c’est aussi l’occasion de savoir où vous vous situez actuellement au niveau de vos recherches.

c

Comment se passe un entretien de présélection ?

L’entretien de présélection ne dépasse rarement les 20 à 30 minutes et il se découpe souvent en plusieurs parties.

Voici les 5 points qui articulent fréquemment un entretien vidéo ou téléphonique de présélection :

  • Vous vous présentez : vous devez reprendre les grandes lignes de votre CV avec votre expérience professionnelle, vos éventuelles formations, vos stages et vous expliquez al raison de votre postulat.
  • Le recruteur souhaite en savoir davantage sur votre parcours et votre expérience.
    N’hésitez pas à mettre en avant une ou deux expériences particulièrement enrichissantes.
  • Le recruteur vous présente le poste en lui-même en indiquant les compétences requises, le secteur d’activité, les possibles missions à suivre.
    C’est l’opportunité idéale pour montrer que vous vous êtes déjà renseigné au préalable, les recruteurs apprécient particulièrement cette prise d’initiative.
  • Le recruteur peut vous interroger sur votre personnalité pour définir vos qualités et défauts, sur vos motivations, sur vos prétentions salariales, etc.
  • La dernière étape d’un entretien vidéo pour une future embauche est assez libre et le recruteur demande habituellement si vous n’avez pas de questions à lui poser.
    Si oui, c’est le moment alors n’hésitez pas : conditions salariales, etc.

Bien sûr, cet ordre est un exemple car il peut arriver que l’on vous demande d’abord d’évoquer vos motivations, puis de vouloir vous connaitre davantage.

About The Author Alain Manoukian

comments (0)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>