Pour nombre de personnes, la reprise du travail est synonyme de stress, de nervosité, d’anxiété et parfois cela peut aller plus loin avec des cas de déprime sévère voire de dépression, de l’angoisse également.

Comment aborder la reprise de son travail en toute sérénité ?

Les premiers conseils

Tous les avis à venir partent d’un secret inaltérable, à savoir anticiper.

D’abord, le premier conseil est d’y aller en douceur : il est important de ne pas brusquer les choses, de se donner des objectifs réalisables, accessibles, à court terme afin de réamorcer le mécanisme.
Prenez du temps pour hiérarchiser vos priorités, faites des to-do list et ne vous laissez pas submerger par des tâches et du travail dès le premier jour.

Ensuite, vous devez, si possible, travailler en équipe.
Alors que la première journée de reprise permet notamment de prendre la température de l’environnement et de l’ambiance au travail, n’hésitez pas à discuter avec vos collègues, vos collaborateurs, surtout qui étaient présents durant votre absence.
Il est important de raccrocher peu à peu les wagons, de se tenir au courant de l’actualité du bureau ou de l’entreprise.
Tous ces moments servent à vous mobiliser à nouveau, à être de nouveau prêt pour démarrer comme il convient.

Il faut, plus que tout, éviter de procrastiner : c’est l’art de remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même.
Il est essentiel de ne pas trop se poser de questions et de démarrer au plus vite ce que l’on a à faire : que ce soit prendre un rendez-vous, prendre contact à nouveau avec son réseau, mettre au point un emploi du temps pour la semaine ou la quinzaine à venir, il est vital de démarrer au plus vite, sans attendre.
Plus vous attendrez, plus vous augmenterez ce sentiment de frustration, de colère voire même de perte d’estime de soi.

D’autres astuces

Cela peut paraître paradoxal mais vous devez garder à l’esprit les bonnes habitudes de vos vacances, à savoir faire du sport, avoir des sorties culturelles, voir vos amis.
Durant les congés, on a plus facilement tendance à faire attention à soi, à prendre soin de soi, à voir les choses de manière positive alors, au lieu d’abandonner cela aux orties le jour de la reprise, transformez ces habitudes de vacances en un mode de vie régulier.

Dans le même esprit, faites en sorte de garder du temps pour vous : les périodes de pause sont nécessaire en temps de travail pour recharger vos batteries, pour avoir un regard différent, pour prendre de la distance.
Alors régissez en voyant vos amis, en faisant un cinéma, en allant vous faire faire un massage, etc.

Enfin, ne vous croyez pas plus fatigué que vous ne l’être : le jour de la reprise, on a souvent l’impression d’avoir perdu tout le bénéfice de nos congés alors qu’il n’en est rien.
Cette fatigue perçue les premiers jours est un signe de réadaptation de votre organisme, de votre cerveau, de votre corps à cet environnement de travail.
Prenez conscience de cela et ne vous démoralisez pas.

A lire aussi, notre article sur une prise de parole en public réussie.

About The Author Alain Manoukian

comments (1)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>