Depuis longtemps, l’Entreprise pensait qu’il existait une seule façon de gérer une équipe, de mener une entreprise, une seule manière d’être manager.

Aujourd’hui, et depuis quelques décennies, une nouvelle façon de manager semble faire de plus en plus d’émules, il s’agit du management participatif.

Principe

Le management participatif, c’est une forme de gestion de l’entreprise qui va désormais inclure les salariés dans le processus de prise de décisionAinsi, les salariés peuvent montrer leur engagement envers l’entreprise, ce qui va renforcer leur sens de l’innovation et de créativité.

Le management participatif met l’accent sur l’homme, c’est lui qui est au cœur de cette démarche. Cette démarche permettra de favoriser la bonne marche de l’équipe mais aussi les performances personnelles de chaque collaborateur.

Dans les détails

Le management participatif requiert trois grandes qualités :

  • Le sens de l’écoute : le dirigeant ou le chef d’équipe doit être à l’écoute des besoins et des attentes de ses collaborateurs. Cette écoute réelle permet d’améliorer et de renforcer les relations interpersonnelles et réduire les éventuelles tensions au sein du collectif.
  • La communication : il est crucial de mettre en place une communication efficace entre les dirigeants et les collaborateurs afin d’éviter les malentendus, les quiproquos et de réduire au maximum les conflits qui sont une pure perte d’énergie et donc d’efficacité.
  • Le respect de l’autre : plus que la communication, le respect de l’autre est une valeur essentielle. C’est en valorisant le travail de chacun, quelque soit sa position dans la hiérarchie, que l’entreprise peut avancer et apprendre et modifier son positionnement par rapport à ses salariés.

 

Communication et travail d'équipe

Les avantages

Le management participatif est une méthode de travail qui correspond de plus en plus à la mentalité des générations qui arrivent sur le marché du travail. Elle apporte une réelle satisfaction des besoins de chacun, que l’on soit dirigeant ou salariés.

En effet, ces derniers sont davantage considérés, l’entreprise devient plus responsable ; avec ce type de management, chacun a le droit à la reconnaissance de son travail.

Tous les points de vue sont acceptés afin de rechercher les meilleures solutions aux différents problèmes posés : cela permet, en étant à l’écoute de tous, de pouvoir s’adapter rapidement, d’être extrêmement réactif face à un marché concurrentiel parfois rude. Piloter des actions, mettre en œuvre des décisions, accroître la productivité, tout ceci est réalisable plus aisément avec un réel travail d’équipe.

Quelques réticences ?

Toutefois, le management participatif a quelques inconvénients comme le problème de coût et de temps car les ressources doivent volontairement prendre part au changement or certaines personnes n’éprouvent pas l’envie de participer davantage à la vie de l’entreprise. De plus, les méthodes de travail locales, propres à chaque région, à chaque entité ou chaque équipe de travail, prennent beaucoup de temps à évoluer.

 

About The Author Alain Manoukian

comments (0)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>