On le sait, un entretien d’embauche est toujours un moment qui est source d’angoisse, de stress, d’appréhension.

On hésite, on ne sait plus ce qu’il faut dire, comment s’asseoir, bref, tout se bouscule.

Vous pouvez avoir le meilleur CV de la planète, le plus décalé, vous pouvez avoir toute la motivation nécessaire, tout peut s’écrouler lors de votre entretien si vous ne faites pas attention aux faux-pas.

Quels sont-ils ? Que ne faut-il pas faire devant un recruteur ?

Une première sélection

. Manquer de politesse : arriver en retard, ne pas saluer, sont de suite rédhibitoires pour un recruteur.

N’oubliez pas que la première impression est très importante et qu’un candidat qui est impoli, qui manque de savoir-vivre ou qui est en retard sera rapidement catalogué. Des excuses peuvent peut-être vous sauver la mise mais le doute est installé.

. Faites attention à votre style vestimentaire : tandis que certains ne font pas trop d’efforts pour se présenter devant un recruteur, d’autres au contraire jouent le « too much ».

Si vous hésitez à mettre une cravate ou de porter une jupe, sachez que la réponse est toujours oui.

Même si l’entreprise est jeune, même le « dress code » ne semble pas la priorité apparente des employés, vous devez montrer votre sérieux et que vous êtes concerné par votre avenir professionnel.

. Etre trop arrogant : la limite entre le candidat qui maitrise ses compétences, qui sait gérer ses émotions et le candidat qui se montre trop sûr de lui est parfois ténue.

Si vous êtes toujours l’affirmative, si vous n’illustrez pas vos propos par des exemples, par votre expérience, par des anecdotes, vous risquez de passer à côté de votre entretien.

Demeurez modeste sans pour autant vous rabaisser !

. Montrer son stress : même si le stress est normal lors d’un entretien, il ne faut surtout pas le montrer. En effet, vous allez développer des tics, des gestes, des réflexes qui vont venir perturber votre entretien.

De son côté, le recruteur va rapidement remarquer votre agitation intérieure et il saura que vous n’êtes pas à l’aise, sans compter qu’il se concentrera sur vos gestes et non plus sur votre discours.

Surtout, essayez de regarder le recruteur dans les yeux sans le défier mais en montrant que vous êtes présent et que vous êtes concentré et motivé.

A lire aussi, notre article sur la valorisation des différences dans votre recherche d’emploi.

About The Author Alain Manoukian

comments (0)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>