Les modèles classiques de management sont actuellement en train de connaître de profonds bouleversements.

On ne dirige plus une entreprise comme on le faisait il y a encore 15 ou 20 ans.

Aujourd’hui, une nouvelle façon de manager apparaît où les salariés seraient plus libérés : c’est l’entreprise libérée.

 

Un nouveau concept ?

C’est un concept développé par 2 hommes, à savoir Brian Carney et Isaac Getz qui soulignent que plus les salariés sont libres et autonomes dans leurs actions, plus l’entreprise accroît sa productivité. Ce sont eux qui sont souvent le plus à même de pouvoir signaler quels changements opérer au sein même de l’entreprise pour que celle-ci se développe de façon cohérente et efficace.

En demandant régulièrement leur avis, et en laissant davantage d’autonomie aux salariés, l’entreprise prospère de façon plus harmonieuse.

 

Revoir l’organisation hiérarchique

L’entreprise traditionnelle se veut pyramidale et hiérarchisée mais cela a des conséquences parfois négatives en cas de crise : manque d’innovation, manque de réactivité, manque de flexibilité. L’entreprise libérée propose un autre modèle, plus souple où chacun retrouverait une réelle implication et donc une motivation certaine pour faire avancer ensemble toute l’entreprise.

En modifiant la structure hiérarchique, l’entreprise devient plus vivante, plus juste.

Certaines d’entre elles ont déjà réalisé jusqu’à 15% de croissance en effectuant ces premiers changements : c’est notamment le cas pour l’entreprise WL Gore qui crée le fameux Gore Tex.

 

Quelques étapes

Pour que votre entreprise devienne une entreprise libéré, voici les étapes à suivre :

– Il faut s’assurer que tous les salariés sont traités de la même manière, on parle alors d’égalité intrinsèque. Chacun a le droit au même respect et à la même bienveillance de l’équipe dirigeante.

Le manager que vous êtes devient un créateur d’environnement afin que chacun soit mis en valeur et reconnu pour son travail.

– Le personnel, les salariés, les collaborateurs doivent tous passer par le développement personnel : chacun doit pouvoir être capable d’exprimer ses opinions et ses idées, chacun doit pouvoir être incité à prendre des initiatives. Pourquoi ne pas créer des ateliers par exemple ? Ici, le manager devient un accompagnateur.

– Tout le mode doit pouvoir devenir plus autonome, chacun gère son quotidien grâce à un leader qui aura été choisi par eux.

Les managers se mettent au service des salariés alors que traditionnellement, c’est l’inverse. Une occasion parfaite pour renoncer aux signes extérieurs de pouvoir comme un bureau privatif, etc.

 

Pour aller plus loin

Coaching de manager

Prendre pour la première fois son poste de manager

 

About The Author Alain Manoukian

comments (0)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>