Coaching Manager

Certains managers ont une facilité à déléguer, parfois même trop.
Pour d’autres, perfectionnistes, laisser tomber la moindre tâche, même la plus triviale, relève de l’impossible.

John Hunt, professeur de l’école de commerce de Londres note que 30% seulement des managers estiment avoir une capacité à déléguer efficacement. Et sur ce nombre, seulement un sur trois est perçu par ses subordonnés comme celui qui délègue bien. Ce qui revient à dire que seul un dirigeant sur dix serait capable d’offrir des opportunités de développement aux autres.

Toute la difficulté consiste à bien choisir les responsabilités et les tâches à déléguer.
Avec peu de discernement, vous vous exposez à faire de choses qui ne sont pas de votre ressort.

Voici quelques étapes clé mises en avant par Jan Yager dans son livre « Work Less, Do More » (Travaillez moins. Faites plus ») qui vous aideront à mieux déléguer :

Définissez les tâches que vous êtes prêt à déléguer
Il vaut mieux occuper votre temps à effectuer des tâches stratégiques du point de vue du fonctionnement de votre entreprise de ou votre service, les tâches que vous êtes le seul à pouvoir bien accomplir. Déléguezsurtout deux types de tâches : celles que vous ne pouvez pas faire, et celles qui ne vous intéressent pas.

Choisissez la meilleure personne
Écoutez et observez. Vous devez attribuer en priorité les missions supplémentaires à des collaborateurs capables de respecter les deadlines et non à des personnes dont la charge de travail est moins importante.

Faites confiance à ceux à qui vous déléguez
La délégation commence toujours par la confiance. Hormis la confiance, vous devez également donner à des personnes à qui vous déléguez la possibilité de faire le travail à leur manière. Bien sûr, le travail doit être bien fait, mais l’attitude « c’est comme ça ou rien !» n’est pas la bonne solution.

•Donnez des instructions et des consignes claires
La clé consiste à trouver un juste équilibre entre trop d’explications et pas assez. Pour trouver votre point d’équilibre, rappelez vous un moment dans votre carrière où vous étiez vous-même en train d’apprendre, lorsque vous étiez un néophyte dans ce que vous allez déléguer. Cet exercice vous aidera à trouver le meilleur moyen de communiquer dans la situation de délégation.

• Fixez une date butoir et les modalités de suivi
Posez tout d’abord une date limite, puis établissez des étapes.C’est comme ça que vous allez pouvoir suivre des progrès intermédiaires réalisés avant la deadline finale.

•Donnez de la crédibilité par un écrit largement diffusé
C’est la plus simple des étapes, mais pour de nombreux managers elle est aussi la plus dure à mettre en œuvre. Et pourtant, elle est essentielle. Elle inspire la loyauté, apporte à un collaborateur une réelle satisfaction du travail accompli. Elle permet de poser des bonnes bases du mentorat et de l’entretien d’évaluation.

•Déléguez la responsabilité et l’autorité et non seulement la tâche
Les managers qui n’arrivent pas à déléguer leurs responsabilités se plaignent souvent de se retrouver à faire le reporting à la place de leurs subordonnés et à assumer les tâches qui ne leur appartiennent pas.

•Évitez la délégation inversée
Certains membres de l’équipe tentent de déléguer à leur managerdes tâches qu’ils auraient dû exécuter eux-mêmes et avec lesquelles ils ne sentent pas à l’aise ou qui demandent trop de responsabilités. Surtout, ne l’acceptez pas, sauf dans des cas extrêmes. A long terme, chaque membre de l’équipe doit être capable d’apprendre ou de partir.

La plupart de managers qui ont fait leurs débuts dans une startup et qui se retrouvent ensuite face à des équipes importantes, ont du mal à déléguer la moindre tâche. Ceux qui ont fait le chemin inverse ont tendance à déléguer trop de responsabilité ce qui entraine des coûts importants pour l’entreprise et un risque de perte de contrôle pour le manager.

Déléguer suppose de dépasser la peur de déléguer. Si vous arrivez à respecter toutes les étapes de la délégation mentionnées auparavant, il y a de fortes chances que toutes les tâches que vous aviez déléguées soient mieux accomplies que si vous les aviez assumées vous-même.

Alors, osez déléguer ! La seule responsabilité que vous ne pouvez pas déléguer est celle de mettre terme à la délégation.

Coaching manager

Yolande, Coach MySuccess
Consultez son profil

10.0 10

Noter l'article

8 étapes clés pour déléguer avec succès !

3
Article10.0
Reader Rating: ( 2 votes ) 8

About The Author Axel Manoukian

comments (1)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>