Pour être certain d’obtenir une véritable solution de qualité, pour lutter contre les faux CV, les faux-semblants, les arnaques, il existe désormais la certification de CV.
C’est une opportunité de normaliser un document essentiel dans la recherche d’un job.

Aujourd’hui, on estime que 50% des CV reçus est falsifié légèrement tandis que près de 2 sur 10 le seraient de manière plus marquée. Que ce soit au niveau de l’expérience professionnelle, des diplômes qui sont ajoutés, de la pratique de la langue qui est surestimée, les artifices sur CV ne manquent pas. Il fallait donc contre-attaquer.

Types de certification

Pour davantage de transparence, de fiabilité, d’efficacité dans le secteur du recrutement, et parce que cela représente aussi un certain coût, la certification de CV apparaît comme une garantie d’obtenir l’exactitude des infirmations. Par le biais d’un label de confiance, celui-ci va vérifier la conformité et la véracité du document. La certification apporte un nouveau sens au curriculum vitae : plus qu’un simple papier déclaratif, il devient un document officiel et fiable qui fera économiser du temps et d’argent aux recruteurs.

Il existe 2 types de certifications de CV : l’une permet de reconnaître la maitrise des logiciels.

Microsoft a ainsi démontré qu’il peut reconnaître la maitrise de logiciels et leurs fonctionnalités, très utiles pour valider une expertise dans l’utilisation d’Excel, de Word, de PowerPoint, etc. En gardant le même principe, le TOEIC permet de certifier le niveau d’anglais en calculant un certain nombre d peints obtenus lors de tests.

L’autre type de certification regroupe les certifications liées à des métiers en particulier. Les premières certifications de ce genre sont les CQP (Certificats de qualification professionnelle). Chaque domaine (économie, finance, informatique, etc.) a désormais développé plusieurs certifications professionnelles qui permettent à chaque salarié de faire valoir leur savoir-faire dans différentes branches, quel que soit le secteur d’activité.

Un plus pour les postulants ?

Alors que pour les recruteurs, la certification de CV est assurément un bonus car cela confirme que chaque candidat dispose bel et bien des compétences dont il dit détenir, on estime que c’est aussi une très bonne chose pour le postulant.
En effet, même si cela ne constitue pas le seul point de repère, cela donne un regard différent et objectif sur les compétences et le degré d’expertise de chaque candidat.
Par exemple, lorsqu’un postulant tend son CV et que l’on voit qu’il a obtenu un très bon résultat à son TOEIC, on vérifie aussi son expérience professionnelle pour s’assurer qu’il parle bien la langue en question.
Attention toutefois : il ne faut pas cumuler les certifications uniquement pour le plaisir ou pour impressionner, il faut inscrire celles qui sont en lien avec le poste souhaité afin de renforcer sa crédibilité.

A lire aussi Les 5 idées à copier des CV étrangers

About The Author Alain Manoukian

comments (0)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>