Nous connaissions déjà le burn out, cette souffrance au travail qui est du à un trop-plein de travail, de stress, d’angoisse, de sollicitations face à laquelle on ne parvient plus à réagir. Une autre pathologie a également fait son apparition depuis quelques années et elle semble s’accroitre depuis la crise économique, c’est le bore out.

Définition du Bore out

Le bore out, ou syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui est en fait le miroir du burn out. Les conséquences de ce trouble grave peuvent aller jusqu’à la dépression. La difficulté réside pour chaque personne atteinte de cette pathologie à éprouver des difficultés à cerner le problème et n’ont pas toujours les mots adéquats pour identifier le mal. En effet, les patients ont honte. Dans une société où l’on valorise sans cesse l’hyperactivité, celui qui est peu actif dans son travail se sent mal dans a peau, il a ‘impression de voler son salaire et en deviendrait presque coupable.

Le bore out est un épuisement professionnel du à une insuffisance de sollicitations professionnelles, ce qui case un véritable ennui, amenant à son tour doutes et questionnements sur le sens du travail et les capacités du travailleur.

Raisons du bore out

Pour expliquer cet ennui chronique, plusieurs raisons sont plausibles :

D’abord, il faut savoir que le travailleur est parfois trop qualifié pour le poste qu’il occupe : le travail peut être dépourvu d’intérêt ou perçu comme tel et c’est pourquoi le travailleur commence à « procrastiner », à remettre au lendemain ce qu’il peut faire le jour même, à délayer son travail sur plusieurs jours, ou à faire semblant de s’investir pour donner le change. Un manque d’activité ou encore un travail routinier, répétitif peut engendrer un ennui professionnel au même titre qu’une hyperactivité permanente conduit inévitablement au burn out.

Avec un manque d’activité, un manque de motivation, de passion dans son travail, une personne peut rapidement sombrer dans une dépression, voire de créer de l’absentéisme régulier. Avec cette impression forte de consumer son existence, jour après jour dans un travail routinier et sans une opportunité d’évolution, on se demande alors à quoi on est utile, n’est-ce pas ?

L’autre explication du bore out au travail est le manque de valorisation et de reconnaissance : si personne ne communique sur le positif de votre travail, comment se sentir bien dans sa peau ? Comment avancer et progresser dans son travail et apporter le meilleur de soi-même ?

Des solutions

Le manager ou chef d’équipe ou de service a un rôle important : c’est à lui de créer une dynamique d’évolution pour toute son équipe. En montrant qu’il existe des perspectives d’avenir, on éloigne le bore out, on évite l’ennui car l’on s’appuie sur un plan d’action.

Pour vous qui souffrez de bore out, il est indispensable de ne pas rester seul dans votre coin : allez voir votre médecin du travail, expliquez-lui la situation et votre ressenti.

Parlez-en aussi à vos collègues et n’hésitez pas à en toucher un mot à votre chef, ou responsable afin d’envisager une réorganisation du travail.

Pour aller plus loin

Redéfinir son projet professionnel

Réussir sa transition professionnelle

About The Author Alain Manoukian

comments (2)

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>